Informations

Si les plantes « alternent générations » entre sporophytes et gamétophytes, pourquoi n'en dirait-on pas autant des humains ?


J'ai lu sur Wikipedia comment les plantes alternent les générations entre un sporophyte diploïde (généralement la partie dominante) et un gamétophyte haploïde (chez les plantes à fleurs, le pollen et les sacs d'ovules).

Les mammifères produisent également des gamètes haploïdes. Mais chez les mammifères, nous ne décrivons pas les gamètes comme une génération distincte qui alterne avec le "sporoïde" dominant. Les gamètes ne sont que les moyens de reproduction de l'organisme.

Qu'y a-t-il dans la reproduction des plantes qui justifie de décrire leurs gamètes comme une « génération » ou une « phase » distincte ?


La grande différence est que chez l'homme, il n'y a pas de mitose en phase haploïde.

Il y a trois termes qui sont importants ici :

  • Haplontique : La majeure partie de la vie est passée dans la phase haploïde
  • Diplotique : La majeure partie de la vie est passée dans la phase diploïde
  • Haplodiplontique (alias. diplohaplontique): Environ autant de temps est passé dans la phase haploïde que dans la phase diploïde

A l'extrême, lorsqu'il n'y a absolument aucune mitose dans l'une des phases, alors l'organisme n'est clairement pas haplodiplontique. Les organismes haplodiplontiques ont une alternance de générations.

A noter que le terme alternance de générations est également utilisé pour des systèmes beaucoup plus complexes que l'haplodiplontie. Des exemples d'une telle alternance complexe de génération comprennent de nombreux parasites tels que la douve géante du foie


Voir la vidéo: Alternation of generation in Bryophytes Chap 9 part 1 (Janvier 2022).